En partant de Bagan, et après à peine 35 minutes de vol, nous atterrissons à Heho, non loin du lac Inle. Avant d'aller à la découverte de ce lac d'altitude, nous faisons un crochet par Pindaya et sa grotte aux 8000 bouddhas, au moins !

Les bouddhas de la grotte, la plupart recouverts de feuilles d'or, sont tous des donations de personnes de différentes nationalités : chaque bouddha a une petite plaque avec le nom et la nationalité de son donateur. Le plus vieux daterait du XVII° siècle. 

Dès l'entrée de la grotte, on sait à quoi s'attendre !! 

DSC_9885

Grotte2

DSC_9902

On alterne entre grande salle et ....

IMG_7055

... toute petite ! Ce fut une expérience assez désagréable d'aller se glisser dans ce petit trou de 60cm de haut, pour aller voir le bouddha en haut à droite du montage !!

Grotte1

Enfin !!

DSC_9891

Cherchez l'intrus : un éléphant au milieu des bouddhas !!

DSC_9892

DSC_9894

Ouf de l'air frais, et une cloche à faire sonner !!

DSC_9881

Cloches Pindaya

Pour nous remettre de ces émotions et de tous ces bouddhas, nous allons voir une fabrique traditionnelle d'ombrelles. Le bois d'un arbre (Saa, déjà vu en Thaïlande) est mélangé à de l'eau et tapé / malaxé pour former une pâte. 

DSC_9921

DSC_9931

DSC_9941

La pâte est mise dans un grand cadre afin d'être étalée et on peut à ce stade incorporer quelques pétales de fleurs qui se retrouveront sur l'ombrelle !

DSC_9946

De l'autre côté de la fabrique, un artisan s'occupe de confectionner les structures des ombrelles, et des dames se chargent de la peinture de l'ensemble. 

Ombrelle1

Ombrelle2

DSC_9959

Après cette visite et un rapide déjeuner local, nous partons pour le lac Inle que nous découvrons le lendemain matin à bord d'une pirogue à moteur. Les habitants du lac Inle, l'ethnie Intha, sont arrivés entre le XII° et le XIV° siècle dans cette région peuplée par l'ethnie Shan. Ils fuyaient le sud du pays à cause très certainement de guerres avec la Thaïlande. N'ayant aucun endroit pour s'installer, ils ont décidé de vivre directement sur le lac. 

IMG_7095

Les pêcheurs traditionnels du lac Inle se servent de grandes nasses pour attraper les poissons, et pagaient avec le pied (la rame est enroulée atour de leur jambe), tout en étant debout pour mieux voir les poissons. A priori, ces méthodes traditionnelles ont tendance à se perdre au profit de la pêche électrique, plus rentable. Mais on peut néanmoins apercevoir quelques pêcheurs qui ont plus l'air d'être à cet endroit pour les touristes que pour vraiment pêcher !

DSC_9970

DSC_9980

Ramassage des algues servant pour les cultures

DSC_9991 DSC_9994

Le lac se transforme ensuite en véritable jardins flottants, avec des cultures sur l'eau : les parcelles sont confectionnées avec des bambous, des algues puis de la terre, et permettent ainsi de cultiver tomates, haricots, courgettes et autres légumes. Les parcelles doivent rester de petites tailles, sinon elles coulent !

DSC_0030

DSC_0024

Nous traversons ensuite un village, équipé en électricité depuis une vingtaine d'années ! 

DSC_0061

DSC_0065

DSC_0059

DSC_0035

Un apprenti pêcheur

DSC_0068

Boîte aux lettres flottante !

DSC_0074

Le lac sert à tout : se laver, laver le linge et la vaisselle, pêcher, cultiver ...

DSC_0044

Nous visitons une fabrique de bijoux en argent et un atelier de tissage du lotus, deux spécialités de l'artisanat local. 

Fabrique argent

Extraction manuelle de la fibre de lotus à partir d'une tige.

DSC_0090

Lac Inle tissage

Pour déjeuner, nous allons dans un refuge qui élève des chats de race "sacré de Birmanie" (et oui, on est en Birmanie et ces chats sont originaires de ce pays !). Ils sont magnifiques !

Lac Inle chats

Ce refuge essaie également de sensibiliser les populations locales à la préservation de l'environnement, en passant en premier lieu par le tri et le traitement des déchets. Nous avons également des explications sur les différents poissons du lac, et la façon de pêcher avec cette grande nasse intégrant un filet à l'intérieur : une fourche sert à faire peur aux poissons pris dans la nasse, les poissons vont sur le bord de la nasse, faisant bouger une ficelle. Le pêcheur laisse alors tomber le filet et les poissons sont coincés dans le filet sur le côté de la nasse !

DSC_0122

Poursuite de la visite avec la pagode du Phaung-Daw U, pagode sur l'eau bien sûr ! En arrivant, nous apercevons la barge royale utilisée lors d'une grande fête traditionnelle ayant lieu en octobre. 

 DSC_0138

 Comme durant presque tout notre voyage, nous nous déchaussons avant de rentrer dans la pagode (c'est bien, on n'aura presque pas usé nos chaussures pendant ces vacances !) :

IMG_7177

Et voici les fameux bouddhas du lac Inle, au nombre de cinq puisqu'ils intègrent le futur bouddha. Il y a tellement de feuilles d'or qu'ils ressemblent juste à des boules !! 

IMG_7184

Pour continuer notre journée, nous passons par un atelier de fabrique de cigares, et de barques. Les femmes fument beaucoup le cigare également. 

Fabrique cigares

DSC_0136

DSC_0134

Enfin, direction un autre endroit "à touristes" où nous voyons des femmes "girafes", de l'ethnie Karen. Cette ethnie a été chassée de ses terres d'origine et une partie de leur population a trouvé refuge au lac Inle. Très honnêtement, nous sommes un peu mal à l'aise devant ces deux femmes qui sont là uniquement pour les touristes. La tradition de porter des bracelets autour du cou,des genoux et des poignets s'expliquent par une mesure de portection des femmes face aux tigres. Elles peuvent porter jusqu'à 12 kg ! Nous avons nettement la sensation que maintenant, c'est uniquement pour les touristes, et nous sommes attristés de voir cette jeune fille porter ces colliers : elle ne pourra jamais avoir une vie normale. 

Femmes girafes

Fin de la journée avec le temple des chats sauteurs. Les moines avaient pris pour habitude d'entraîner les chats vivant dans le temple à sauter dans des cerceaux, mais cette activité les détournait de leur vie monacale et elle fut arrêtée. Nous apercevons toutefois quelques chats, et des bouddhas bien sûr ! 

DSC_0149

DSC_0151

C'est l'heure de repartir à l'hôtel après une journée chargée en découvertes, sur ce lac incroyable. Nous croisons sur le chemin du retour quelques pêcheurs, dont certains armés d'un grand bâton destiné à effrayer les poissons (pour mieux les pêcher ???). 

IMG_7167

DSC_0002

Pecheurs fin de journee

  

Nous terminons notre séjour au lac Inle par une randonnée avec un guide local. Nous traversons des champs et villages.

IMG_7226

IMG_7216

Curcuma séchant au soleil

Curcuma

Femmes en train de s'épouiller !

DSC_0238

Construction en cours 


IMG_7212

Rien de mieux que de mélanger avec les pieds !!

IMG_7214

Dans un village, nous assistons à une partie d'un cours d'anglais pour des moines novices, donné par des bénévoles. 

IMG_7222 

Au plafond de la salle de classe : des aubergines sèchent ! 

DSC_0257

DSC_0260

Passage incontournable dans une grotte avec des bouddhas bien sûr !! L'un d'eux était bien caché mais nous l'avons découvert !

DSC_0265

DSC_0266


2 lycéennes et 1 lycéen rentrant de l'école

DSC_0289

Et les plus petits en vacances

DSC_0284

Chez notre guide : confection de galettes de riz, vendues ensuite sur les marchés.

Village balade Inle

Bye bye lac Inle, belles journées de découverte, de rencontres et de sourires partagés. Il ne nous reste qu'une petite journée pour avoir un aperçu de Rangoon, ou Yangon, l'ancienne capitale, et nos vacances seront terminées. 

Marche Inle

IMG_9987

IMG_9795

IMG_9981