Fin janvier, le défi est lancé ! Amélie, la première, s'inscrit au marathon de la grande muraille de Chine, suivie à quelques jours près par Renaud et moi !!

Après plusieurs mois d'entraînement intense, avec des moments sympas, comme l'arrivée à l'antenne de Tonggu où l'on surplombe le village de Tonggu avec sa charmante centrale thermique, et d'où l'on devine la base-vie au loin,

IMG_0393

IMG_0391

IMG_0392

et d'autres moins où il faut arriver à se tirer du lit aux aurores, en sachant qu'on va affronter les 90% d'humidité et être trempés de sueur à peine 1km après le départ, nous voilà partis : vendredi 18 mai, direction Macao où nous avions réservé un vol pour Pékin à un prix intéressant. 

Le trajet Taishan - Pékin est tout de même un peu long : nous enchaînons taxi, passage de la frontière Chine -> Macao, vol vers Pékin, re-passage de frontière pour re-rentrer en Chine, où on récupère un ami d'Amélie arrivant directement de France, taxi et enfin arrivée à l'hôtel !

Capture d’écran 2018-07-23 à 08

 

Capture d’écran 2018-07-23 à 08

IMG_1053

Ouf ! Il est déjà presque 19h, et le lendemain, le réveil est prévu à 2h30 pour un départ à 3h30 de l'hôtel, direction la portion du mur à Huangyaguan. 

Ça y est, nous y sommes, samedi 19 mai ! Les affaires de course sont déjà prêtes, nous nous retrouvons dans la salle du petit-déjeuner, où après d'âpres négociations, nous arrivons à obtenir un bol de riz et des oeufs durs ... Alors que la veille au soir, il semblait n'y avoir absolument aucun problème pour que tout soit prêt à 2h30.

Les bus arrivent et une cinquantaine de personnes s'installent pour deux bonnes heures de trajet vers la muraille. 

IMG_2391

Capture d’écran 2018-07-23 à 08

 

Le trajet se fait sans encombre, et nous arrivons sous un ciel limpide et une fraîcheur inhabituelle pour nous, Chinois du sud !

IMG_1054

 

IMG_2392

IMG_2394

L'ambiance est festive. Nous avons droit à une séance d'échauffement en musique, pendant que le soleil émerge des montagnes environnantes. Et c'est ensuite au tour d'une délégation fort nombreuse de Néo-Zélandais de faire une démonstration de Haka : impressionnant !

IMG_1056

IMG_1063

IMG_1072

C'est maintenant l'heure pour Renaud et moi de nous mettre sur la ligne de départ, car nous faisons partie de la première vague, partant à 7h30. Le coup de pistolet retentit et nous nous élançons, chacun de notre côté, histoire de respecter les rythmes de course différents. 

IMG_2393

IMG_2395

orig-GWMB0026

Après à peine 1km, c'est le début de la première montée en lacets et la traversée de quelques villages. Les habitants sont tous dehors à nous encourager ! Et après 5km environ, nous arrivons sur la muraille. Premier escalier, tout le monde marche, difficile de faire autrement.

IMG_1075

Je suis attentive à l'environnement et au dénivelé, positif et négatif. Sur cette partie, il y a quelques montées, mais c'est essentiellement de la descente, et c'est ce qu'il faudra faire dans l'autre sens à la fin de la course. Aïe aïe aïe, c'est quand même franchement raide, je me force à ne pas me poser de questions, on verra bien au retour. Ça ne sert à rien de s'inquiéter à l'avance. 

Je me concentre plutôt sur le paysage avec une vue à 360° sur les environs, et cette muraille qui serpente le long des montagnes : quelle construction incroyable !

orig-GWMH0212

orig-GWME0615

orig-GWMD0594

Bientôt, la descente se fait plus raide et nous sommes sur un escalier un peu en retrait de la muraille, sous les arbres, pour déboucher sur le départ et ses tourelles formant un carré. Hop, le tour du carré est fait en courant, passage à nouveau par la ligne de départ et direction la grande route pendant quelques kilomètres avant de rejoindre de petites routes pour à nouveau traverser des villages. Les semi-marathoniens bifurquent bientôt, tandis que les dossards "noirs" du marathon continuent à s'enfoncer dans la campagne. L'ambiance en traversant les villages est toujours chaleureuse, avec des encouragements intenses. Certains enfants ont cueilli des fleurs, mais comme c'est difficile de courir avec un bouquet à la main, je décline malheureusement leur offre. Dommage, j'aurais dû le prendre quitte à le poser quelques centaines de mètres après. 

Certains concurrents s'arrêtent pour filmer les enfants, et repartent avec une énergie dédoublée ! Et il en faut car il fait de plus en plus chaud et le tracé attaque un beau faux-plat, puis une belle montée de plusieurs km, le tout bien entendu en plein soleil. Je ralentis le rythme et commence à marcher : je sens que je force vraiment, et comme l'objectif est d'arriver au bout dans le temps imparti, et non de faire une performance, je préfère m'économiser. Tous les ravitaillements sont les bienvenus, et je dois en être facilement à mon troisième litre d'eau, sans compter ce que je me verse sur la tête. 

La grande montée terminée, c'est l'euphorie de la descente, dans laquelle je me sens vraiment bien et je me permets d'accélérer ! C'est grisant, j'ai l'impression que je peux courir à cette allure pendant des heures. Mais, forcément, ça ne dure pas, et quelques km après la fin de la descente, un début de crampe m'inquiète. Je marche et dès que je recommence à courir, ça recommence. Après quelques longues minutes de repos, j'arrive enfin à repartir en courant. Heureusement car la boucle des marathoniens rejoint celle des semi-marathoniens et c'est meilleur pour le moral d'arriver en courant. 

Un coup d'oeil à ma montre me permet d'évaluer qu'en alternant marche et course, je devrais arriver en moins de 4h30 à la muraille, pour un temps limite de 6h. C'est bon !! Inutile de trop forcer, il vaut mieux garder de l'énergie pour attaquer les marches. Et qu'est-ce qu'il fait chaud !! La dernière portion de route avant la muraille est là aussi en plein soleil, et c'est dur. 

Les semi-marathoniens, eux, ont presque fini. Pour le marathon, nous en serons à 34km au 3° passage au niveau de la ligne de départ. 

Enfin j'aperçois les tourelles et la muraille, je passe au départ, laisse les semi-marathoniens qui ont fini, et me mets à gravir quelques marches pour, quelques mètres plus loin, récupérer un bracelet prouvant que je suis bien passée sur la muraille !! Quelle joie de mettre ce bracelet, j'embrasserai presque la bénévole qui me le donne. Ça fait un peu moins de 4h30 que je suis partie, j'allume mon téléphone pour envoyer un message à Antoine et lui dire que je suis de retour sur la muraille, et que, quoiqu'il arrive, je finirai ! Le moral est à bloc, même quand j'entame la première ascension qui est vraiment difficile : les marches sont immenses et dès que j'appuie sur mes pieds, je sens les crampes qui arrivent. J'y vais doucement et j'enchaîne les marches petit à petit. Je me retourne régulièrement et admire le paysage, et ce que j'ai déjà gravi. L'ambiance est à l'entraide et chacun demande aux autres si tout va bien. Les ravitaillements sont réguliers. Les bénévoles et les policiers postés un peu partout sont tous très encourageants, et c'est motivant. Les montées sont immenses, il ne faut pas regarder tout en haut mais y aller marche après marche. Dès qu'il y a des rambardes, je me tiens pour me hisser avec les bras, surtout quand la taille des marches atteint mon genou. C'est parfois immense !! 

orig-GWMP0581

orig-GWMH2412

Les grandes montées et les petites descentes s'enchaînent, ainsi que les passages à l'intérieur des tours de guet. Finalement, je ne me souviens pas vraiment du trajet que j'ai fait le matin même, mais tant pis. Le soleil s'est voilé mais il fait toujours aussi chaud. 

orig-GWME6825

IMG_1078

IMG_1076

A un moment, j'aperçois la sortie de la muraille, c'est presque gagné !! Il restera seulement une belle descente de 5km. 

Je sors de la muraille, je bois un coup et c'est parti pour le dernier morceau de ce marathon. Et là, coup dur, un point de côté énorme me gêne, même pour marcher. C'est à en pleurer tellement ça me fait mal. J'essaie de courir, mais au bout de 200m maximum, je dois m'arrêter. Allez, je me motive pour avancer, mais même en marchant, c'est difficile. Je me fixe des petits objectifs : courir jusqu'à tel arbre, tel panneau .... et j'avance, mais tellement doucement. C'est frustrant car je pensais pouvoir faire cette dernière descente rapidement, mais impossible. A 2,5km de la fin, j'ai vraiment mal et je trottine malgré tout. Amélie me rejoint, elle était partie dans la troisième vague, 20 minutes après moi, et elle reste à mes côtés pour m'encourager. A deux, j'arrive à un peu moins penser à la douleur et l'arrivée se rapproche ! Plus qu'1km, plus que 800m, bientôt plus que 400m et on aperçoit le dernier virage qui permet d'accéder à la cour à l'intérieur des tourelles, et à la ligne d'arrivée. Au moment d'arriver dans la cour, je vois un concurrent qui termine son 34°km et doit encore gravir la muraille. Bon courage à lui, il est juste dans les temps. Et nous, nous terminons ! Ça y est, c'est la ligne d'arrivée, je laisse Amélie passer devant moi et c'est enfin mon tour de passer cette ligne !!

C'est gagné : 6h21m53s, 5164 marches 😱, plus de 1000m de dénivelé, 35°C dès 10h du matin, au moins 7 litres d'eau avalée, un short plein de taches blanches avec le sel de la transpiration, et un sourire jusqu'aux oreilles ! Un bénévole me passe la belle médaille autour du cou, et je me livre aux séances photos !! 

Les messages envoyés, le coup de fil à Antoine passé, les premières impressions partagées avec Renaud et Amélie, et direction une bonne douche bien méritée ! Dernière épreuve : je mets presque 10 minutes pour enlever mes manchons de compression, en équilibre sur un pied car le sol de la douche est inondé, j'ai l'impression que je n'y arriverai jamais ! Et ensuite, retour à Pékin : dans le bus, certains dorment, d'autres partagent leur expérience. Nous sommes partis à 4 le matin, et sommes tous finishers ! Quelle joie !

Le lendemain, finalement, je ressens de la fatigue dans les jambes, mais je pensais que ce serait largement pire. Bon, quand même, les quelques semaines après, dès que je fais une heure de sport, je suis bien fatiguée. 

Cette course restera un moment magique. Je suis fière d'avoir fait, et fini, ce marathon lors de notre séjour en Chine 🇨🇳 !

orig-GWMN1529

orig-GWMG1018

orig-GWMI0196

IMG_1079